L’ENSA a procédé de façon rigoureuse et scientifique, en mesurant les effets d’une chute du leader sur différentes formes de relais, assuré avec le dispositif placé sur le harnais du second ou sur le relais. Et les premiers résultats présentés sont très instructifs, car ils montrent que dans certaines conditions, il vaut en effet mieux que l’assurage se fasse à partir d’un relais fixe, avec le dispositif d’assurage placé directement dessus.
Ce travail témoigne bien qu’en terme de sécurité, il est parfois utile de remettre en question ses usages, que par habitude, on considère comme les meilleurs.

Gilles

Author: Gilles

Laisser un commentaire